Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (117)

Outils
Bibliographie (3609)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (3461)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (3461)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Fictions » L'aventure du collectionneur de livres rares
par
Jean-Claude Mornard
Ses autres fictions
L'aventure du collectionneur de livres rares Juillet 2, 2006
Illustrations © Lysander


Une enquête de Shamrock Horse et du Dr Hansom

C'est par une froide soirée de printemps que débuta cette extraordinaire aventure.
Tandis qu'au dehors, le vent hurlait des obscénités à l'égard des réverbères, des chiens errants et des rares passants, Horse et moi étions confortablement installés dans notre salon du 221 b Baker Street.
Assis sur le manteau de la cheminée, le détective s'était abandonné aux bons soins du groom Billy qui, comme chaque année à la même période, lui coupait les ongles d'orteils à l'aide d'un sécateur.
L'opération durait depuis de longs jours et, pour tromper l'attente, Horse laissait courir négligement un archet paresseux sur une seringue hypodermique.
Quant à moi, je lisais à haute voix le fascinant essai de Cadogan Starlight-Starlight traîtant de l'influence néfaste des histoires de marins sur l'intellect des médecins londoniens durant le seconde moitié du 19eme siècle.
Soudain, la porte vola en éclats pour livrer passage à un individu échevelé, rougeaud, échevelé , énervé et échevelé.
- Lequel d'entre vous est Mr Shamrock Horse ? demanda-t'il tandis que, avec un instinct très sûr, il fixait son regard sur Billy.
- Aujourd'hui, c'est moi ! répondit l'interpellé. Hier, juste pour rigoler un coup, on a dit que c'était Hansom mais ça s'est terminé par un attentat au pâté de foie à l'encontre du Premier Ministre !
Notre visiteur, comme s'il était chez lui, chassa Billy à coups de pied et se laissa tomber sur le fauteuil que j'occupai déja.
- J'ai grand besoin de vos services, Mr Horse !
Mon vieil ami sauta du manteau de la cheminée et, selon son habitude lorsqu'il avait à écouter le récit d'un client, s'étendit sur la peau d'ours recouvrant le parquet, enfonçant, en un geste famillier, l'extrémité de ses index dans ses larges narines .
- Je suis Archibald Tossing-Tossing, le fameux collectionneur de livres rares .
- Ah oui, fis-je avec à propos, Archibald Tossing-Tossing, le fameux collectionneur de livres rares !
- C'est pas ce que je viens de dire ?
Horse nous interrompit d'une voix glaciale.
- Ca suffit, les comiques ! Les déductions , c'est mon rayon ! En quoi Archibald Tossing- Tossing, le fameux collectionneur de livres rares (et oui, je vous ai reconnu malgré votre faux accent lapon ) a t'il besoin des services de Shamrock Horse, premier et unique détective conseil de l'univers et des environs immédiats,
Tossing-Tossing, pour toute réponse, sortit mon étui à cigarettes de la poche intérieure de mon veston ( je rappelle , à toutes fins utiles, qu'il était assis sur mes genoux et que, de ce fait, sa méprise était facilement explicable ) et alluma sa pipe.
- Vous savez sans doute, Mr Horse, que j' ai achété récement ( il y a une demie heure très exactement ) un exemplaire, d'une valeur inestimable, de "Ronron et Patapon au pays des Gropoupou", l'oeuvre inoubliable du grand Lewis Lewis ?
- Les journaux en ont parlé en effet, fit Horse en se grattant l'oreille à l'aide de son pied gauche.
- Sitôt rentré chez moi, j'ai placé ce trésor dans mon coffre-fort personnel mais quand j'ai voulu, pris d'une impulsion impulsive, jeter un dernier regard sur le livre avant d'aller me coucher, j'ai constaté avec effroi qu'il avait disparu !
Horse se redressa d'un bond .
- Disparu ? Soyez plus précis !
- Il s'était envolé, volatilisé, il n'y en avait plus trace dans le coffre !
- Je vois, mugit Horse. Il avait disparu !
Je jugeai le moment opportun pour placer mon grain de sel dans la conversation.
- Quelqu'un a l'a sûrement volé...
Horse me lança un regard étincellant comme une assiette en faïence lavée avec "Delft Liquide" par Mrs Hudson.
- Quelqu'un... ou une femme, Hansom !!! Il ne faut pas perdre de vue cette possibilité ! Vous êtes marié, Mr Tossing- Tossing ?
- Certes. Mais ma femme est au dessus de tout soupçon ! Les gens, sous le fallacieux prétexte que Violet est ma cadette de 83 ans , ont beaucoup jasé lorsque je l'ai épousé. Soit-disant qu'elle n'en voulait qu'à ma fortune , gnégnégné , gnagnagna, et toutes ces sortes de choses.
- Avez-vous des enfants ? Des animaux de compagnie ? Des cousins de province installés à demeure ?
- Les seuls autres habitants de Carlton House, ma petite résidence de Chelsea, sont Gerald Paglop-Paglop, mon jeune neveu, orphelin , comme par hasard, depuis la mort de ses parents et un couple de domestiques, le ménage Stinky-Stinky. Jephro Stinky-Stinky est un excellent domestique mais, avec l'âge, il est devenu myope comme un pot et sourd comme une taupe. Sa femme , Ernestine Stinky-Stinky, née Balfour-Balfour, est une très bonne cuisinière dont le seul défaut est une propention à la mauvaise digestion.
- Une cuisinière à gaz, quoi ! fit Horse en gloussant vulgairement et bruyemment , comme chaque fois qu'on lui donne l'occasion de faire une blague de mauvais goût.
Ensuite, il pointa un index encore barbouillé de vestiges d'archéologie nasale ne direction d'Archibald Tossing-Tossing.
- Votre affaire est d'une simplicité enfantine, cher monsieur ! Me permettez vous une simple question ? Ce soir, qu'avez vous mangé ?
Le collectionneur de livres rares fit une grimace.
- D' horribles sandwiches au goût de carton. Faut dire que Mrs Stinky-Stinky souffre d'un rhume de cerveau et que c'est son mari qui a préparé le repas !
- C'est bien ce qui me semblait, hurla Horse. Tous les éléments s'emboîtent avec complaisance pour confirmer ma théorie ! Veuillez nous conduire à Carlton House aussi vite que possible !
Quelques instants plus tard, après un bref voyage en cab, nous nous trouvions dans la résidence des Tossing-Tossing.
Nous fûmes accueillis par Violet Tossing-Tossing , une fort jolie femme, à peine défigurée par les cicatrices persistantes d'une acné juvénile mal soignée et par de gigantesques oreilles en chou fleur.
- Mr Horse, fit-elle d'une voix de fausset très sensuelle. Je suis ravie que vous ayez accepté d'aider mon pauvre mari . S'il ne retrouve pas ce livre, il va, sans l'ombre d'un doute, mener la vie dure à toute la maisonnée durant des mois.
Le détective, comme à son habitude, ignora cette intervention féminine et, s'adressant directement à Archibald Tossing-Tossing, manifesta son intention d'interroger Jephro Stinky-Stinky.
- Vous êtes sûr, Mr Horse, de ne pas plutôt vouloir interroger mon neveu, Gerald Paglop-Paglop ? C'est un joueur invétéré et je suis sûr que ses perpétuelles dettes de jeu font de lui un suspect idéal.
Horse balaya l'arguement d'un large geste de la main, assommant au passage Violet Tossing-Tossing qui s'écroula sur le parquet dans l'indifférence générale.
- Je me fiche de Gerald Paglop-Paglop ! A partir du moment où vous le soupçonnez il ne peut pas être le coupable, sans quoi vous n'auriez pas besoin de moi ! C'est juste un figurant, ajouté à cette affaire pour qu'elle présente un suspect supplémentaire !
Sur ces entrefaits, ledit Gerald Paglop-Paglop , un jeune homme au teint de fouine arborant une coiffure style perroquet, avait fait son apparition.
- Je voudrais tout de même signaler, Mr Horse que je n'ai aucun alibi , ce qui fait de moi un personnage important en ce qui concerne votre enquête. Je refuse que l'on me considère comme la cinquième roue du carosse !
Shamrock Horse chassa le jeune homme en lui donnant de petites tapes sur la tête à l'aide d'un journal plié en quatre.
En maugréant, Paglop-Paglop sortit de la pièce et ce fut la dernière fois que je le vis.
Quelques instants plus tard, Jephro Stinky-Stinky, qui présentait toutes les caractéristiques, bajoues et favoris compris, du domestique britannique tel que les continentaux se l'imaginent, se présenta auprès de Horse qui sortit sa loupe pour l'examiner.
- Mr Stinky-Stinky, fit le détective. J'ai comme qui dirait une t'ite faim. Voudriez vous me préparer un sandwich ?
J'étais abasourdi par l'imbécilité abyssale de la requête de Horse: nous avions dégusté un savoureux pâté d'ortolans à peine quelques heures plus tôt !
Cependant Stinky-Stinky sembla quelque peu gêné par cette demande .
- Je suis affreusement désolé, sir, mais il n' y a plus de pain. J'ai utilisé ce qui restait afin de préparer un "en cas" pour mes maîtres en début de soirée.
- Ca ne vous gêne pas si je vérifie vos dires, Mr Stinky-Stinky ? Veuillez nous mener au garde-manger s'il vous plaît.
Quelques minutes plus tard , nous nous retrouvions devant...le coffre-fort de Mr Archibald Tossing-Tossing !!!
- Et voilà, triompha Horse. Voilà qui confirme en tout point ma théorie !
Le collectionneur de livres rares semblait sur le point de tourner de l'oeil.
- Quand vous êtes venu nous voir, Hansom et moi, à Baker Street, Mr Tossing-Tossing, vous avez pris place sur les genoux de Hansom ! De là à déduire que vous êtes distrait il n'y avait qu'un pas ! Or donc il me paraissait établi que votre distraction vous avait fait oublier de fermer ce fameux coffre-fort. Ensuite, vous nous avez dit que votre domestique, Mr Stinky-Stinky était myope "comme un pot" et que, votre cuisinière à gaz étant clouée au lit par un méchant rhume, il vous avait préparé des sandwiches "au goût de carton" pour le dîner.
Horse fit une pause de trois-quart d'heure pour ménager ses effets.
- Il tombait sous le sens que, votre serviteur myope avait confondu le coffre-fort , laissé ouvert du fait de votre distraction, avec le garde-manger et vous avait préparé en guise de dîner improvisé l'exemplaire rare de " Ronron et Patapon au pays des Gropoupou " !!!
Archibald Tossing-Tossing se rua sur son domestique et lui mordit l'oreille.
- Allons Mr Tossing-Tossing, ce n'est pas si grave ! " Ronron et Patapon au pays des Gropoupou" est loin d'être le livre le plus rare de Lewis Lewis. Il s'agirait d'un exemplaire de " Panpan et Carabine contre le Docteur Camembert" je ne dis pas...
Quelques minutes plus tard, nous étions dans la rue.
- Une affaire rondement menée, mon cher Hansom. Je vous propose de finir dignement la soirée en allant applaudir le show déshabillé de Lulu-Lulu à Drury Lane, j'en ai ma claque des spectacles sérieux.



---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite