Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (117)

Outils
Bibliographie (3612)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (3576)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (3576)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Fictions » L'affaire des trois trognons
par
Neville Saint-Clair
Ses autres fictions
L'affaire des trois trognons Novembre 1, 2001
Illustrations © Lysander


Scène I : Sirène Aler et Deblock Lhomes

Le sitting room du 221b, Lhomes lit tranquillement son journal en fumant la pipe. La porte s'ouvre brusquement sur une tornade rousse.

Sirène Aler : " Pom, pom, pom, pom'.

Deblock Lhomes (sans lever le nez de son journal) : - Tiens ! Vous vous êtes mise à Beethoven ?

SA : - Mon cher Lhomes, il faut que vous m'aidiez !

DL : - A quoi donc, ma douce ennemie ?

SA (sur un ton capricieux) : - Je ne trouve plus mes notes'

DL : - Vous savez, Boxon s'est acheté un très bon carnet garde-notes avec cadenas chromé anti-rossignol, pour que, comme il me l'a si gentiment expliqué, l'oiseau rare que je suis ne puisse pas mettre son nez dedans !

SA (d'un air excédé) : - Mais il ne s'agit pas de cela, mon pauvre ami ! Je vous parle de notes de musique ! J'ai perdu les notes après le quatrième " pom "?

DL : - C'est ennuyeux, effectivement !

SA : - Oui, et si je continue à user les autres ainsi, il ne restera que les trognons !

DL : - Et nous l'aurons dans le tr?

SA : - Plaît-il ?

DL : - Veuillez m'excuser, ma douce ennemie ; je m'égare sans crier gare !

SA : - Bon, voulez-vous bien m'aider oui ou non ?

DL : - Certes, Très Chère, certes ! Je ferais n'importe quoi pour croquer la pom, pom, pom, pom ?. "

Lhomes jette son journal et se lève. Il commence à déambuler dans la pièce.

DL : - Résumons-nous : comment avez-vous perdu vos notes ma chère ?

SA : - Et bien voilà, en fait, je viens vous voir de la part du Maestro Pomdapi, il répétait la fameuse symphonie, que j'écoutais en attendant le début de ma propre répétition, quand d'un coup, comme ça, tout l'orchestre fut bloqué en plein milieu de la première mesure ! Imaginez-vous : plus une note dans la première mesure ! Et depuis les pauvres musiciens ne peuvent jouer que les quatre " pom, pom, pom, pom " !

DL : - Fâcheuse expérience ; et le concert a lieu quand ?

SA (d'une petite voix) : - Ce soir !

DL : - Bigre ! Il n'y a pas un instant à perdre ! "

Lhomes se couche sur le sofa et ferme les yeux.


Scène II : Deblock Lhomes, Sirène Aler, le Docteur Boxon

Même décor.

Lhomes est toujours allongé, les yeux fermés et ronfle, Sirène en a profité pour s'emparer de sa pipe et fume tranquillement , la porte s'ouvre sur le docteur Boxon qui porte un sac en papier. Sirène jette la pipe sous la table de chimie et Deblock se réveille en sursaut.

DL : - Ah, vous voici, Boxon ! Je suis sur une affaire qui pourrait s'avérer très juteuse !

HB : - Ah, oui ? De quoi s'agit-il ?

DL : - Mademoiselle Aler est venue me consulter car il manque quatre " pom " à la 9° symphonie de Beethoven !

HB : - Vous m'en voyez ébahi ! Puis-je vous aider ?

DL : - Certes, Boxon, certes ! Il va falloir retrouver les quatre " pom " et nous n'avons que quelques heures. Allons jusqu'à Coven Garden.

HB (triomphant) : - Ce ne sera pas nécessaire Lhomes ! Par un heureux hasard je viens juste de passer au marché ! Et regardez ce que je rapporte !

Boxon ouvre le sac et présente aux regards de ses amis quatre magnifiques pommes. Sirène et Deblock s'approchent.

SA : - Ah !! Quelle charmante idée !

DL (sur un ton boudeur) : - Elles sont encore un peu vertes'.Seront elles à point pour ce soir !

SA : - Ne vous inquiétez pas le Maestro Pomdapi est souvent très vert, lui aussi ! Un peu de piquant lui siéra très bien.

HB : - Je suis toujours heureux de pouvoir vous aider Mademoiselle Aler !

SA : - Docteur Boxon, vous êtes à croquer !

DL (vexé): - Bon, et la suite de l'enquête, c'est pour ma pomme ?

SA : - Mais pas du tout, mon cher ! Je reviendrais chercher les pommes ce soir.

DL : - Parfait ! Dans ce cas je m'en vais vous raccompagner.

Deblock et Sirène sortent laissant le docteur Boxon seul avec les pommes.


Scène III : Deblock Lhomes et le Docteur Boxon.
Même décor.

Deblock revient après avoir raccompagné Sirène. Le Docteur Hamil Boxon tient une pomme à la main. Deux trognons trônent à ses côtés, sur la table.

DL : - Ah non, Boxon ! Ah non, vraiment vous exagérez ! Avec vous ce n'est plus l'affaire des quatre pommes mais celle des trois trognons !

HB (finissant sa troisième pomme) : Comment ? Quoi ? Qu'est ce que vous dites ? Les trois pignons ? Mais ça ne veut rien dire ça !

DL : - Mais non pas les trois pignons ! Les trois trognons, ce qui reste des quatre pommes !

HB : - Ah bon ! Je me disais aussi?quoique, cela ferait un bon titre pour l'une de vos aventures !

DL : - C'est ça ! Et pourquoi pas les "Trois Pigeons" pendant que vous y êtes !



---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite