Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Un béguin de plus
Un béguin de plus Critique de
Un béguin de plus
par Jean Kéry (Jean de Keryvallon)
chez Jules Tallandier
1 janvier 1954
» voir la fiche bibliographique
par
Max B.
Ses autres critiques
Chère loque à lire Avril 25, 2009

Quand j'ai vu que Kery avait baptisé son héros Dearag Maisons (Dearag est la traduction anglaise de Chère loque), j'ai redouté le pire, c'est à dire un de ces affreux pastiche comme il en a fleuri quelques-uns à la même époque, par exemple "Un mort vert,trois morts violets" de Ferny,ou "Dans la main du serpent" de Rauzena.
Heureusement, il n'en est rien ! Et ce pastiche nous offre une intrigue assez élaborée qui pourrait presque avoir été conçue par Arthur Conan Doyle himself!! John Northing (Norstein?)vient demander à Maisons d'enquêter sur la disparition de sa femme Mary Crawl le soir de ses noces, au moment où deux inspecteurs du Yard venaient l'arrêter pour escroquerie. L'ami Dearag saura bien sûr innocenter la belle et démonter la machination dont elle aura bien failli être victime.
Un pastiche tout à fait honnête, donc, à lire si vous voulez...

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite