Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur Critique de
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur
par Bob Garcia
chez du Rocher
14 novembre 2008
» voir la fiche bibliographique
par
Valérie Poix
Ses autres critiques
Suspense et humour noir Décembre 3, 2008

Bob Garcia signe ici un grand polar dans lequel cohabitent avec bonheur suspense et humour noir. Je ne suis pas spécialiste de l'oeuvre de Conan Doyle mais les Sherlock et Watson de ce roman sont assez proches de l'idée que je m'en faisais. Holmes est mystérieux et trouble, à l'image de Jeremy Brett l'acteur de la série anglaise à qui Bob Garcia dédie d'ailleurs son livre. Je me suis même demandée si ce drôle de Sherlock n'était pas lui-même lié aux meurtres de Jack l'Eventreur d'une manière ou d'une autre tant ses "manières" sont curieuses. Quant à Watson, on découvre par le biais de son journal intime sa fragilité sous une apparence solide. Il n'est plus seulement le faire-valoir du détective comme souvent au cinéma. J'ai suivi avec passion sa propre hitoire qui est celle d'un homme seul en proie au doute.
Le personnage de la petite Wendy aussi est troublant. Je me suis longtemps demandée ce qu'elle faisait là. Trop effacée pour être "innocente". Mais son rôle s'avère crucial dans le dénouement du récit. Car rien n'est gratuit ni hasardeux dans ce roman. Les personnages qui semblent les plus anodins reviennent au moment où on s'y attend le moins et jouent tous un rôle important : le médecin, le journaliste, l'acteur, le souteneur... Bob Garcia sait noyer les pistes et perdre le lecteur dans le méandre des hypothèses et fausses solutions. Quant à la vraie solution, elle est aussi ingénieuse qu'inattendue. Bien malin qui pourrait deviner...
Côté humour, on navigue entre l'absurde le plus délirant (les passages mettant en scène Enigmus sont effarants) et l'humour noir. Personnellement j'adore. Mais il vaut mieux ne pas être trop prude pour apprécier certains passages plutôt crus.
Bref c'est probablement le meilleur polar que j'ai lu depuis longtemps et où j'ai autant ri en même temps. Je le conseille à toutes et tous, pas besoin d'être fan de Sherlock pour apprécier.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite