Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Eldorado et cavaliers
Eldorado et cavaliers Critique de
Eldorado et cavaliers
par Evelyne Pieiller
chez Maurice Nadeau
19 juillet 1984
» voir la fiche bibliographique
par
Manu Baranovsky
Ses autres critiques
De la poésie ! Décembre 3, 2008

Ce livre n'est pas un pastiche. C'est un essai d'écriture, un essai autour de l'écriture.

L'auteure joue avec la ponctuation, ou plutôt avec l'absence de ponctuation variée (des virgules, très peu de points) pour créer chez le lecteur une dissolution du sens et favoriser l'émotion. Il faudrait peut-être lire à haute voix ce court … « roman » ? J'ai du mal à qualifier cela de roman, tant l'intrigue est insignifiante, le contexte assez « imprenable », et le sens « flou ». Certains passages « balancent » bien, le rythme des sons est étudié et parfois assez réussi. L'impressionnisme (le violon revient souvent, et ce qui se passe dans la tête de l'éventreur est traité en périphérie...) est recherché, mais j'avoue y avoir été peu sensible, déçu de n'avoir pas une enquête à lire.

Alors disons que c'est un essai poétique, et là les amateurs de pastiches policiers savent à quoi s'attendre.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite