Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur Critique de
Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack L'Éventreur
par Bob Garcia
chez du Rocher
14 novembre 2008
» voir la fiche bibliographique
par
heleroy
Ses autres critiques
Essai transformé Novembre 17, 2008

J'avais adoré le "Testament de Sherlock Holmes" et "La ville monstre" du même auteur. J'attendais ce troisième ouvrage avec impatience, et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue. Dévoré ce week-end au désespoir de ma famille qui n'a pas réussi à m'arracher deux mots en 48 heures.
Dans son traitement, ce récit est très différent du "Testament". L'introspection des personnages(surtout de Watson) est plus grande, ce qui est passionnant car on découvre les "démons" d'un personnages finalement assez peu connu. N'est-ce pas lui le vrai héros ? D'ailleurs le récit est présenté comme étant le journal intime de Watson. On pourrait presque dire qu'il y a deux histoires en parallèle : celle de "l'expérience" de Watson, qui se livre dans son journal, ce qu'il ne fait pas dans ses compte rendus d'enquêtes, et l'enquête (un peu dérouante) que mène Holmes.
Comme toujours, la restitution de Londres est magistrale. On retrouve le climat fiévreux du "Testament" et de "La ville monstre". On croise des personnages délirants dont la plupart ont réellement existé. L'intrigue en elle-même est menée avec un art consommé du suspense. La tension monte au fil des pages, même si elle est un peu lente à s'installer. Peu à peu, on se laisse embarquer dans cette enquête où tout semble possible. Holmes finit bien sûr par trouver le coupable. Et là, jusqu'au bout je n'y ai vu que du feu. Quand Holmes expose la solution, elle semble tellement évidente ! Surtout, tout à fait originale. A ma connaissance, un tel suspect n'a jamais été envisagé dans aucune étude sur Jack the ripper.
L'autre "nouveauté" du roman, c'est l'humour qui était un peu absent du "Testament". Certaines scènes m'ont fait exploser de rire et je suis demandée où Bob Garcia allait chercher des situations pareilles. Le pauvre Lestrade en prend pour son grade, et il n'est pas le seul. Abberline est parfaitement crédible. Quant à Holmes, c'est la cerise sur le gâteau. Même si on se demande jusqu'au bout à quoi il joue...
Ce qui fait aussi la force de ce roman, c'est que Garcia parvient à revisiter des thèmes archi rabachés sans rien copier de ce qui s'est fait avant. Je me demande même s'il a lu (ou vu) les ouvrages ou films qui traitent du sujet.
Bref, c'est un grand roman, peut-être plus "grand public" que le premier mais ce n'est pas pour me déplaire.
Mes seules réserves : je trouve que la couverture n'est pas à la hauteur du contenu. Et le sous-titre "Sherlock Holmes contre Jack l'Eventreur" a disparu de la tranche. Dommage. C'est souvent ce qu'on voit en premier. Car en fait de "Duel en enfer", il n'y a pas vraiment de confrontation directe entre Holmes et l'assassin (encore que...)
Le titre se justifie autrement... J'arrête j'en ai déjà trop dit !
Hélène






---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite