Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » 813 N°34
813 Critique de
813
par
chez 813
1 avril 1991
» voir la fiche bibliographique
par
Max B.
Ses autres critiques
L'affaire du poisson Octobre 17, 2008

La revue "813" est l'organe de l'association éponyme. Dans le domaine qui nous intéresse, ce numéro présente un article de Stéphane Bourgoin intitulé "Une étrange affaire", avec pour sous-titre "S.H est-il issu de l'imagination d'un obscur écrivain français "
Contrairement à ce à quoi je m'attendais, il n'y est pas du tout question de "Maximilien Heller", de Henry Cauvain, mais d'un texte intitulé "Une étrange affaire", dû à un certain Pierre Maugendre et publié dans "Le journal des voyages" de septembre à novembre 1883. Le héros, un détective qui vit en Afrique, s'appelle Célestin Holmes. Il a son Watson, un noir nommé Phil Latio. Célestin joue aussi du violon, use non de cocaïne mais d'opium, et adore se déguiser. Si on ajoute que par 5 fois, il s'exclame "Elémentaire, mon cher Latio ", la coïncidence devient troublante Et pour couronner le tout, 2 personnages ont pour noms Stangerson (STUD) et McMurdo (VALL).
L'auteur ensuite compare un passage d'"Une étrange affaire" avec un passage de "SIGN". Tous 2 sont d'un tel parallélisme que c'en est confondant.
S'ensuit un courrier de Paul Maugendre, collaborateur de "813" et arrière petit fils de l'auteur qui dresse une biographie de son bisaïeul, notamment sa rencontre avec SACD, et sa mort dans le naufrage du Titanic.
Conan Doyle ne serait-il (du moins en ce qui concerne Sherlock Holmes) qu'un vulgaire plagiaire ?

Surprise, ce N°de "813" est celui d'AVRIL 1991. J'en sort à la fois soulagé et déçu !!

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite