Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Le Fantôme de Baker Street
Le Fantôme de Baker Street Critique de
Le Fantôme de Baker Street
par Fabrice Bourland
chez 10/18
17 janvier 2008
» voir la fiche bibliographique
par
Jean-Claude Mornard
Ses autres critiques
Esprit es-tu là ? Décembre 26, 2007

Or donc, une série de crimes reproduisant ceux évoqués dans les chefs d'oeuvres de la littérature victorienne( Le portrait de Dorian Gray, Dracula, Dr Jekyll et Mr Hyde) ensanglantent Londres en 1932. Deux sympathiques limiers, dont la cohabitation et certaines manières nous rappellent Holmes et Watson, mènent l'enquête à la demande de la veuve de sir Arhtur Conan Doyle.

Il est vraiment très difficile de parler de ce livre sans déflorer tout ce qui en fait le sel ! Disons simplement qu'il s'agit d'un habile mélange de policier et de fantastique mais que ces deux genres ne s'y déclinent pas vraiment dans le même ordre qu'il n'est d'usage habituellement dans ce type de "coktail" (et, même ainsi, j'ai l'impression d'en dire trop !).
Le livre se lit rapidement et avec beaucoup de plaisir. Le début, agréablement désuet, ravira les amateurs de "policiers classiques"; les passages traitant de Conan Doyle et de ses rapports avec Sherlock Holmes, s'ils risquent de ne pas apprendre grand chose à l'holmésien confirmé, n'en constituent pas moins un excellent "vulgate" pour qui souhaiterait en savoir un peu plus sur les circonstances de la création de l'hôte de Baker Street; la dernière partie nous offre un hommage somptueux(et échevelé) à la littérature victorienne et à ses figures emblématiques.
Le tout constitue une variation érudite et amusante sur le thème de la puissance de la création littéraire.
Un livre à conseiller vivement aux amateurs d'histoires policières, aux mordus de fantastique et même aux fans de pastiches holmésiens (même si ce livre n'en est pas un au sens classique du terme...quoique!)

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite