Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Chapeau Mister Holmes !
Critique theatre
Chapeau Mister Holmes !
par
Julien Gautron
Ses autres critiques
Parodie anti-conformiste et loufoque Juin 10, 2003

La société Sherlock Holmes de France - dont j'ai l'honneur de faire partie - était invitée, grâce à Marc Bourdet notre directeur de succursale, à la première d'une pièce holmésienne Chapeau Mister Holmes,


ce samedi 7 juin au théâtre Alizé, en Avignon.
Nous arrivons, treize personnes en tout, dans un petit théâtre agréable, où nous sommes accueillis par l'auteur/metteur en scène David Teysseyre (sympa, le trac digne) qui nous remercie d'être venus et que nous remercions de nous avoir invités.


Le petit théâtre est complet. Nous avons investi les deux derniers rangs. Le noir se fait, un brouillard digne de Londres s'échappe soudain d'un décor plongé dans l'obscurité, alors qu'un air de violon, à la fois nostalgique et entraînant, tourbillonne dans l'espace, et...


Et je ne vous raconterai pas l'entrée en scène de nos deux héros et leurs rocambolesques tribulations ; je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la surprise. Et quelle surprise ! Je vous dirai simplement que le premier éclat de rire intervient après environ une minute de spectacle et qu'il revient avec une force et une régularité étonnante tout au long de l'heure et demi que dure la pièce.


Sachez également qu'il y a trois acteurs (Jean-Yves Brignon, Gérard Rouzier et Jessica Tinkler) pour neuf personnages, un décor unique qui, grâce à une scénographie aussi inventive qu'inattendue - qui a suscité plusieurs fois nos applaudissements - se transforme de manière presque surréaliste, en rue, en boutique, en égouts, et en 22Ib, bien sûr. Le tout réalisé avec une économie de moyen et une poétique efficacité.


La mise en scène elle-même est allègre, les portes claquent, les dialogues s'enchaînent sans répit au service d'un texte drôle et surprenant qui réussit le tour de force d'être à la fois totalement accessible et à plusieurs niveaux de lecture ( à voir absolument la scène des croquettes pour chat - ou comment amadouer un vieux matou..).


Les acteurs, qui, en plus de jouer tous leurs rôles, se changent et modulent le décor lors de courts interludes d'obscurité, nous offrent un très beau numéro, à la fois humoristique et enlevé, soutenu par des jeux de lumière et un éclairage général (Vincent Lemoine) très pertinent qui vient sublimer la poésie farfelue de l'ensemble.


Si vous êtes un tant soit peu anti-conformiste et amateur de tendres loufoqueries, si vous aimez, dans le désordre, le Loufock-Holmès de Cami, Tintin, le Baker Street de Barral et Veys - en moins caustique -, Astérix ou des pastiches holmésiens tels que La vie privée de Sherlock Holmes de Billy Wilder (avec Robert Stephens et Colin Blakely) et Elémentaire mon cher Lock Holmes de Thom Eberhardt (avec Michael Caine et Ben Kingsley) ..courrez voir cette pièce. Vous y retrouverez comme un air de famille, une atmosphère décalée, rafraîchissante et onirique, où notre excentrique détective se trouve finalement tout à fait à son aise..


Chapeau Mister Holmes..et merci !

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite