Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Le mystère du guide foudroyé
Le mystère du guide foudroyé Critique de
Le mystère du guide foudroyé
par Catherine Bahoum / Monique Garcia
chez Edition du Pin à Crochet
1 décembre 2002
» voir la fiche bibliographique
par
Manu Baranovsky
Ses autres critiques
Un moyen de gamme gentil, vite lu et dépaysant Août 22, 2006

J?avais emporté ce petit livre en vacances, pour le lire en contexte, dans la région d?Ordesa, côté espagnol du fameux et pyrénéen cirque de Gavarnie. Mon avis « mitigé » n?a rien a voir avec le fait qu?il me fût impossible de trouver un camping décent dans cette région (vous supportez, vous, d?avoir un espace vital de 30 centimètres autour de votre tente ?) que je quittai rapidement pour celle moins peuplée d?un Aragon plus aride mais aussi grandiose.

C?est dans la région de Gavarnie, donc, qu?exista, semble-t-il réellement, le comte Henry Russel, montagnard explorateur des lieux, et noble qui fit creuser, meubla et habita des grottes du massif de Vignemale, au pied ou pas loin du cirque de Gavarnie. Ses moyens, un peu d?ambition et d?originalité lui ont permis de marquer l?histoire locale, suffisamment pour qu?on s?en souvienne aujourd?hui comme celui qui a donné de belles réceptions et de mémorables fêtes dans ce site remarquable, mais aussi « inventé » pas mal de pistes de ces massifs.
Disons-le tout de go, si je me suis permis de vous raconter un bout de mes vacances, c?est que les 120 pages de cet opuscule sont aussi, et peut-être même avant tout, un prétexte à nous présenter un site géographique, ce superbe coin des Pyrénées. Les nombreuses descriptions, les émotions paysagères, mais aussi les considérations climatiques ou géographiques assez détaillées de Watson visent à nous faire partager un amour évident des auteures pour ces lieux. Peut-être même est-ce un objectif spécifique des Paloises « Editions du Pin à Crochets ».

Les intrigues n?en sont pas ridicules pour autant, ce qui est important quand on s?attelle à la lecture d?une histoire du meilleur détective du monde, mais?
C?est difficile à définir : la forme canonique est respectée (Watson narre naïvement les avancées de l?enquête de son ami), les dialogues corrects, l?écriture fluide, le suspense maintenu, Holmes n?est pas un surhomme infaillible de bout en bout? Beaucoup de choses sont là, même des méchants pris dans l?engrenage de premiers actes posés (vous connaissez les théories de l?engagement ?) qui les emmènent plus loin dans l?ignoble?
Mais en même temps, tout cela est un peu trop gentillet, sans être pour autant cousu de fil blanc. Oserais-je le dire ainsi, même bien conçu, je n?ai pas trouvé cet ouvrage très intéressant en fait, et les 120 petites pages du livre proposent un format bien suffisant, peut-être même déjà trop étendu en regard de l?intérêt général de l?histoire, qu?on lira, si l?on le prend comme moi, comme on prend l?apéro : sur une terrasse d?un village montagnard, nonchalamment, en regardant passer les marmottes?

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite