Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Le Mystère de l'Homme de Piltdown
Le mystère de l'homme de Piltdown Critique de
Le mystère de l'homme de Piltdown
par Herbert Thomas
chez Belin
1 octobre 2002
» voir la fiche bibliographique
par
Jean-Pierre Crauser
Ses autres critiques
Premier ouvrage complet en français
consacré à l'affaire du crâne de Piltdown
Octobre 19, 2002

Le Mystère de l'Homme de Piltdown, Herbert Thomas, Belin Pour la Science.

Il s'agit là à ma connaissance du premier ouvrage complet en langue française consacré à l'affaire. Herbert Thomas passe en revue tous les suspects et argumente, le plus souvent pour conclure que l'accusation ne repose que sur bien peu d'éléments. Le livre est très agréable à lire même si l'auteur me semble parfois s'égarer sur des détails annexes.

Pour ce qui nous concerne 14 pages sont consacrées à l'éventuelle culpabilité de Conan Doyle dans cette supercherie scientifique. Tout ce que l'on peut lui reprocher c'est d'avoir eu le tort de s'installer dans une villa à quelques kilomètres de Piltdown et d'avoir été en relation avec Dawson, l'inventeur des restes soi-disant fossiles.

Au terme de son investigation, Herbert Thomas, s'il a éclairé certaines zones de l'affaire restées obscures avoue "toutes les tentatives faites pour incriminer tel ou tel personnage ont pareillement échoué". L'affaire de Piltdown risque donc bien de rejoindre les meurtres de Jack l'éventreur ou le mystère Drood au rayon des enquêtes non achevées.

A noter que le livre se termine par cette phrase bien connue des holmésiens, "Elémentaire, mon cher Watson !".

Il me semble néanmoins qu'une piste n'a pas encore été explorée. Le coupable pourrait être le Colonel Moran qui aurait manigancé toute l'affaire, espérant que Conan Doyle justement soit impliqué, ce qui fut le cas mais bien des années plus tard. Le motif... il souhaité se venger du fait que l'auteur britannique avait fait périr son Maître, l'infâme Moriarty, aux chutes du Reichenbach.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite