Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Watson et Holmes
Watson et Holmes Critique de
Watson et Holmes
par June Thomson
chez Libraire des Champs-Elysées
1 septembre 1996
» voir la fiche bibliographique
par
Manu Baranovsky
Ses autres critiques
Une référence dans ma bibliothèque holmésienne ! Septembre 12, 2005

June Thomson est une dame aujourd'hui âgée, dont nous avons eu le plaisir de découvrir dernièrement (été 2005) le physique, lors d'une soirée thématique d'Arte consacrée à Sherlock Holmes.
Dans ce livre - elle n'en est pas à son coup d'essai - elle nous livre des détails surprenants sur la vie privée, et même intime de Sherlock et de son ami Watson. Dans une enquête hors du commun, l'auteur décortique les aventures de nos héros, la nature, fluctuante, de leurs relations sur plusieurs dizaines d'années, et rend hommage à l'amitié toute emprunte de la distance sociale de l'époque qui unissait Holmes et Watson. Nous en apprendrons également beaucoup sur la vie privée de J. Watson, notamment sur l'identité de sa seconde femme, jamais nommées dans le canon.
Emotion au programme :-)

Ah ! Au fait, nous sommes dans "The game", c'est à dire qu'il n'est jamais fait mention de A. Conan Doyle, puisque Watson et Holmes existaient (C'est "The game", bien sûr !).

Adoptant une approche chronologique des aventures de nos héros, l'enquête de June Thomson induit autant sur les relations intimes de Watson et Holmes, à partir d'"indices" laissés par Watson dans ses écrits, que sur la vie personnelle de chacun des deux amis. Et nous en apprenons de belles (!) notamment sur l'identité très probable de la seconde femme du docteur.

Bien écrit et très construit, argumenté tour à tour des théories de grands Holmésiens comme de ses propres prises de position, le discours de l'auteur est suffisamment fluide pour nous mener au bout de ces 300 et quelques pages avec un intérêt toujours présent, suivant une chronologie rigoureuse des évènements.
Une référence dans ma bibliothèque Holmésienne.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite