Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Angels of Darkness
Critique biblio
Angels of Darkness
par
Jean-Pierre Crauser
Ses autres critiques
Un inédit de Conan Doyle Mars 10, 2002

Il est bien rare de nos jours que soit publié un inédit de Conan Doyle. C'est même à peine croyable et pourtant tel est le cas.

Les Baker Street Irregulars, dans le cadre d'une nouvelle collection (The Baker Street Irregulars Manuscript Series), publient Angels of Darkness, un drame en trois actes d'Arthur Conan Doyle. Ce texte était connu mais n'avait encore jamais été édité. Certains parmi vous se rappellent peut-être d'une présentation que j'avais faite à ce sujet lors d'une réunion de la SSHF à Montpellier en juin 2000 (j'espère que le texte de mon intervention apparaîtra dans un prochain quincahier. Pour vous mettre l'eau à la bouche, sachez que j'y traite de la genèse d'une Etude en Rouge que je présente comme le fruit d'une collaboration entre Conan Doyle et Watson, la pièce étant au coeur de ma démonstration).

Si Angels of Darkness nous parvient seulement aujourd'hui c'est tout simplement que Conan Doyle n'avait jamais souhaité que le drame soit publié. Le manuscrit fut découvert en 1945 par Adrain Conan Doyle dans les papiers de son père. La première référence à ce texte se trouve donc dans sa biographie The True Conan Doyle. Le manuscrit fut présenté en 1951 lors de l'exposition Sherlock Holmes à Londres dans le cadre du Festival of Britain. John Dickson Carr puis Pierre Nordon évoquèrent également ce texte. A la suite de divers legs et successions, l'original se retrouva en 1992 la propriété de la Metropolitan Toronto Reference Library et était depuis lors uniquement consultable sur place.

L'ouvrage des BSI propose un texte complet de la pièce, un fac-similé des 30 premières pages du manuscrit et quatre articles de commentaires. Sur le plan littéraire, le drame ne semble présenter que peu d'intérêt et Conan Doyle devait lui-même en être conscient puisqu'il n'envisagea jamais que le texte puisse être publié ou la pièce montée. La singularité du document est ailleurs. Car bien que jamais publiée, l'intrigue des deux premiers actes est bien connue des amateurs de Sherlock Holmes puisqu'il s'agit d'une version théâtralisée des aventures de Lucy, John Ferrier et Jefferson Hope dans l'Utah (l'épisode américain d'Une Etude en Rouge). D'ailleurs la première page du manuscrit figure un titre raturé qui n'est autre que A Study in Scarlet. L'acte 3 de la pièce est en revanche inédit. On y retrouve un certain John Watson à San Francisco. En revanche Holmes est absent. Tout le débat est bien de savoir si Angels of Darkness est une dramatisation du récit américain d'Une Etude en Rouge ou si au contraire Conan Doyle développa le premier récit holmésien à partir d'une pièce préexistante. Dans cette seconde hypothèse il faudrait conclure que Watson vit le jour avant Sherlock Holmes.

Si vous êtes intéressé par l'ouvrage des BSI, une seule adresse :

http://www.bakerstreetjournal.com

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite