Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Travaux
Articles (90)
Critiques (597)
Fictions (119)

Outils
Bibliographie (3617)
DVDthèque (213)
Encyclopedia (5221)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (5221)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes
Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes Critique de
Le détective détraqué ou les mésaventures de Sherlock Holmes
par Alceste / Peter Ashman / Robert Barr / J. M. Barrie / Bibliothécaires du Royal Borough of Kensington & Chelsea / Arthur Conan Doyle / Frederic Dorr Steele / Jacques Fortier / Jean Giraudoux / Bret Harte / O. Henry / William B. Kahn / Frederic A. Kummer /
chez Baker Street Éditions
19 janvier 2017
» voir la fiche bibliographique
par
Bénédicte S.
Ses autres critiques
Un plaisir à lire Janvier 21, 2018

Autant je n'ai pas apprécié plus que ça "Les avatars de Sherlock Holmes", autant j'ai aimé celui-ci !

Hormis une des histoires qui se trouvait déjà dans l'autre recueil, je n'en connaissais aucune autre et j'ai pris énormément de plaisir à voir Sherlock Holmes (ou un autre nom y ressemblant) évoluer sous la plume d'autres auteurs que son géniteur.

Certaines sont des enquêtes pures et simples et j'ai notamment adoré celle de l'aventure de la bonne du Claridge qui se serait faite violer par un certain Wagner-Cohen alors que lui soutien qu'elle lui a fait des avances.

Une conclusion aux antipodes de ce que l'on aurait pu imaginer et un air fortuit de ressemblance avec les événements de 2011.

Beaucoup de tendresse ressentie pour la nouvelle intitulée "Arthur Conan Doyle", écrite par Jack London où il nous comte ses tentatives éperdues pour enfin rencontrer Doyle, de l'humour avec "Un cheveu" où Watson couche avec la femme de Holmes, une véritable enquête trépidante avec Shirley Holmes, la fille de Sherlock et son amie, Joan Watson, la fille de John.

Du plaisir avec la rencontre entre Arsène Lupin et Herlock Sholmès, du rire avec "Épinglé au mur" qui nous donne une toute autre version de la mort de Holmes suite à son combat aux chutes, le tout tourné en dérision, en restant cohérent et en se prêtant à des extrapolations totales du canon holmésien et de ses erreurs ou de ses vides.

Dommage que ça se lise si vite parce que j'en aurais bien repris quelques tranches, moi, d'un gâteau aussi plaisant que celui-là, même si certains auteurs ont rhabillé Holmes pour l'hiver, la moquerie est toujours gentille, amicale et drôle.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite
Politique de confidentialité