Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Sherlock Holmes, T2 : La BD dont vous êtes le héros
Quatre enquêtes de Sherlock Holmes Critique de
Quatre enquêtes de Sherlock Holmes
par CED
chez Makaka
26 novembre 2014
» voir la fiche bibliographique
par
Benedicte S.
Ses autres critiques
Soyez un héros, pas un zéro ! Janvier 10, 2015

Sherlock Holmes a reçu, de manière anonyme, plusieurs mystères à résoudre et signifie à Watson qu’il ne veut pas de lui sur ces enquêtes parce que son étroitesse d’esprit le freinerait au lieu de le servir…

Sympa, non ? Mais puisque dans ces mystères il y en a un qui lui semble être un coup monté et que c’est à deux pas, il charge Watson de l’affaire du chat de Baker Street.

Cette fois-ci, en plus de l’affaire du chat, vous devrez résoudre trois mystères, trois enquêtes où vous pourrez être Holmes ou Watson, ce dernier étant privilégié quant au nombre de questions qu’il a le droit de poser.

Si l’opus précédent était amusant, bourré de situations cocasses, de bonnes réparties et toussa toussa, celui est plus sérieux, le but du jeu étant de ne pas nous distraire de notre rôle d’enquêteur.

Pas de filature, pas de déguisement à enfiler, pas de possibilité de mourir non plus, ici, nous sommes dans le plus pur style du « Whodunit » ( c’est-à-dire « qui l’a fait ? »), avec quatre énigmes à résoudre.

L’avantage, par rapport aux anciens romans « dont vous êtes le héros », c’est qu’il ne faut aucun autre matériel qu’un crayon. Laissez tomber les dés…

Par contre, soyez attentifs pour ne pas rater des indices ou des numéros cachés qui pourraient vous mener droit à des indices importants. Moi même, j’en ai raté quelques uns.

Les dessins sont drôles, Sherlock a une drôle de tête mais je trouve cela amusant et cela ne me dérange pas le moindre du monde.

Bilan final ? Deux enquêtes réussies, une que j’ai totalement foiré et une autre où, hésitant entre deux suspects, j’ai malheureusement joué le mauvais chameau.

On passe assez bien de temps à manipuler le livre dans tous les sens, ce qui nous fait passer quelques heures très agréable à se creuser les méninges avant la solution finale des enquêtes.

Je me suis amusée comme une petite folle et je compte le ré-ouvrir dans peu de temps afin de voir ce que j’ai loupé comme indices importants.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite