Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Au théâtre ce soir : Le chien des Baskerville
Critique video
Au théâtre ce soir : Le chien des Baskerville
par
Alexis Barquin
Ses autres critiques
Pièce canonique mais avec un Holmes mal choisi Mai 15, 2005

Il s'agit bien du chien des Baskerville de Conan Doyle, mais réécrit pour le théâtre.Deux décors différents : le salon de Baker Street et le salon de Baskerville Hall. En effet, il était difficile d'adapter la lande et le chien phosphorescent au théâtre, alors les scènes d'extérieur ont été remplacées par des évocations sonores. Les destins tragiques de Selden et de la bête se déroulent devant la fenêtre du manoir et les témoins de la scène commentent les événements depuis le salon. C'est assez peu crédible mais cela ne nuit pas au déroulement de la pièce.
D'ailleurs, le scénario est globalement respecté. Aucune hérésie grossière où alors imposée par l'adaptation au théâtre. Par exemple, Holmes accompagne Watson au manoir. Le travail en solitaire du détective sur la lande (The Man on the Tor) a été zappé. Un seul : "C'est élémentaire !"... grâce soit rendue à M. Marcillac. Holmes apparaît parfois en deerstalker/macfarlane/callebasse mais cela ne prédomine pas. Détail mineur, les prénoms des Baskerville ont été changés...
Les personnages sont fidèles au roman, sauf Sherlock Holmes (Raymond Gérôme) qui est, selon moi, insupportable... Bien trop français, aucune classe, pédant, vulgaire et qui mâche ses mots la plupart du temps. Il parsème sa composition de grimaces peu gracieuses, il se gratte sans discrétion ou se place dans des positions dignes d'un proxénète de Whitechapel. Bref, je ne sais pas si M. Gérôme a lu le Canon avant d'appréhender son personnage mais il n'est pas convaincant du tout et dérange plutôt. De plus, il n'a pas le physique de l'emploi. Il est grassouillet et ne dégage aucun charisme. En revanche, Watson, lui, est très convenable. Il n'a ni embonpoint ni vocation comique. Les petits éclats de rire viennent plus souvent du Dr Mortimer (Christian Alers) qui campe un médecin timide, distrait et lent d'esprit.
Les décors sont très beaux mais le salon de Baker Street n'a pas de clins d'oeil canoniques.
En conclusion, une bonne pièce mais avec un acteur principal ridicule dans le rôle du détective.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite