Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Star Trek VI : Terre inconnue
Critique film
Star Trek VI : Terre inconnue
par
Alexis Barquin
Ses autres critiques
Réminiscences holmésiennes Novembre 8, 2001

Espace... Frontière de l'infini... Vers laquelle voyage l'Enterprise... Pour la dernière fois hélas ! Après cet épisode le capitaine James Tiberius Kirk coulera des jours heureux sur Terre et cédera la place à une nouvelle génération d'explorateurs.


Dans ce final, double bonheur : d'abord on retrouve toute l'équipe habituelle, mais mieux encore, il ressurgit des bribes holmésiennes. D'abord on retrouve en guest-star Christopher Plummer (Général Chang) qui avait interprété Sherlock Holmes en 1979 dans "Meurtre par Décret. Mais bien plus intéressant, le scenariste (et réalisateur) s'appelle Nicholas Meyer, qui a déjà écrit "La solution à 7%" ("Sherlock Holmes attaque l'Orient Express") et "L'Horreur du West End" et qui avait déjà écrit le scénario de Star Trek II : La colère de Khan, et participé au scénario de Star Trek IV.


L'intrigue pioche dans le policier : le meurtre d'un Klingon, deux suspects terriens et une enquête.Le plus holmésien de tous : Mr Spock, dirige l'investigation. Lorsque les premières recherches ne donnent rien, l'officier croit bon de citer une maxime, selon lui Vulcanienne : "Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, aussi improbable soit-il, doit être la vérité". Les aventures de Sherlock Holmes sont donc lues sur Vulcain !!


Trop heureux d'apprendre cela on rate presque une deuxième incursion holmésienne un peu plus loin. Un officier Klingon, dans son vaisseau, juste avant de tirer sur l'Enterprise, s'exclame (v.o.) "The game is afoot!". Ô extase ! Les aventures de Sherlock Holmes sont aussi lues par les Klingons !!


De là, facile de déduire que dans toute la galaxie et même au-delà, Sherlock Holmes est encore vivant en 2295 (calendrier intergalactique 9521.6).



---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite