Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » La Statuette Brisée
La Statuette Brisée Critique de
La Statuette Brisée
par Frédéric Blayo
chez Presses Pocket
1 juin 1987
» voir la fiche bibliographique
par
Méloë
Ses autres critiques
A l'aventure ! Avril 13, 2013

Je ne savais pas du tout qu’il existait des ldvhl autour de Sherlock Holmes du coup
j'étais très contente de découvrir ce volume chez un bouquiniste et tenter l'aventure.

Première bonne surprise, contrairement à ce que je craignais, Sherlock Holmes n’est pas
qu’un prétexte commercial : les compétences et relations disponibles sont bien adaptées de
celles du consulting detective (géologie, chimie, botanique et poisons, déguisement…), et
l’on a même droit dans l’introduction à un petit extrait de STUD pour justifier la chose.

Aussi bien dans la préparation que tout au long de l’enquête on a vraiment l’impression de
travailler pour Sherlock Holmes (on a d’ailleurs l’occasion de le rencontrer en personne
ainsi que Lestrade, au fil des enquêtes) et c’est chouette.

Au niveau du scénario, on comprend facilement la voie qu’il convient d’emprunter pour
progresser et la fin est nette. Toutes les questions posées en cours de route ont reçu des
réponses et on referme vraiment le livre avec la satisfaction d’être allé au bout des
choses, d’avoir réellement bouclé tous les aspects de l’affaire.

Le seul problème c’est qu’il y a un fort déséquilibre au niveau des points de compétence
disponibles/nécessaires (je pense en particulier aux capacités physiques sur lesquelles
reposent l’issue des combats), de la puissance de certains ennemis et des exigences posées
pour remporter les affrontements...

Mais bon, La statuete brisée reste une aventure sympathique qui donne envie de découvrir
les autres titres de la série.

(mon billet complet : http://leboudoirdemeloe.co.uk/2013/03/27/blayo-frederic-la-
statuette-brisee/)

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite