Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Les Quatre de Baker Street, T1 : L'Affaire du rideau bleu
Les Quatre de Baker Street, T1 : L'Affaire du rideau bleu Critique de
Les Quatre de Baker Street, T1 : L'Affaire du rideau bleu
par
chez Vents d'Ouest
21 janvier 2009
» voir la fiche bibliographique
par
Méloë
Ses autres critiques
coup de coeur Mars 13, 2013

Quand tous les holmésiens de mon entourage (+ mon libraire BD) s'unissent pour me conseiller cette BD, je suis bien obligée de craquer ! Bilan, j'ai vraiment adoré ce premier tome et j'ai hâte de décourir la suite !

Pourtant au début, j’étais pas hyper-fan de l’aspect graphique global de la chose. Autant j’aimais beaucoup le trait, le côté hyper-expressif des visages, la foultitude des détails des décors, autant je n’étais vraiment pas fan des couleurs. t puis, au fil des pages, je me suis mise à aimer l’ambiance générale donnée par ces teintes. Cela créé une atmosphère particulière vraiment agréable. On se sent vraiment plongé dans le Londres victorien qui sert de cadre à cette série.

D’autant plus que tout un tas d’éléments historiques sont intégrés à l’histoire. Bon, j’ai trouvé que c’était parfois fait de façon un peu maladroite mais ça ne m’a pas plus gênée que ça. En fait, j’étais plutôt contente d’apprendre toutes ces petites choses. J’aurais juste aimé qu’elles soient intégrées un peu plus naturellement au récit.

Du côté de l’intrigue, après un début un peu lent, on est embarqué dans un tourbillon d’action un peu irréaliste mais très vivant et sympathique à suivre. Et là encore, le sujet de l’intrigue est bien adapté à l’époque.

Les personnages enfin, m’ont énormément plu. Les Irréguliers sont vraiment attachants, malins et dégourdis, drôles et touchants et j’ai hâte de les retrouver. J’aime vraiment la dynamique du trio en plus, la façon dont ils se chamaillent, s’aident se complètent. Cette petite bande est vraiment sympathique.

Et puis, surtout, pour une fois, je suis vraiment convaincue par la représentation de Sherlock Holmes et de John Watson. Non seulement physiquement, ils se ressemblent à eux même sur le plan physique mais en plus, ils ont les bonnes attitudes, les bonnes expressions, le bon comportement. Et j’ai absolument adoré la scène se déroulant à Baker Street, aussi bien graphiquement que sur le plan du texte, c’est absolument parfait et c’est tout ce que j’attendais des personnages et puis l’intérieur du 221b est exactement comme je l’imagine et je crois que c’est ma case préférée. Enfin, j’ai adoré le fait que Sir Conan Doyle lui-même fasse une petite apparition entre les pages de ce volume. C’est rapide et discret mais ça m’a défiitivement plu.

Bref, coup de coeur pour ce premier tome. La suite m'attend déjà sur mes étagères.

Pour lire mon billet en version intégrale :
http://leboudoirdemeloe.wordpress.com/2013/03/04/djian-legrand-etien-laffaire-du-rideau-bleu

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite