Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » La vie privée de Sherlock Holmes
La vie privée de Sherlock Holmes Critique de
La vie privée de Sherlock Holmes
par Michael Hardwick / Molly Hardwick
chez Néo
1 juillet 1985
» voir la fiche bibliographique
par
Eric S.
Ses autres critiques
Un film à revoir, un livre à éviter... Août 3, 2012

Les Hardwick sont un couple d'écrivains anglais qui a repris très fidèlement sous forme de roman l'excellent film parodique de Billy Wilder (tous deux sortis en 1970). Ce principe de base génère à mon avis les principales faiblesses du roman. Les petits efforts de style littéraire que l'on pourrait attendre d'un pastiche de Conan Doyle sont totalement évacués. le livre suggère fortement les images du film, mais le comique de situation, excellent dans le film, devient très lourd sur papier. le Dr Watson, caricaturé à l'extrême, est particulièrement nigaud. Seul le scénario, totalement calqué sur celui du Billy Wilder, tient la route, mais les coups de théâtre potentiel perdent leur efficacité pour tous ceux qui ont encore en mémoire les images du film.
A noter un chapitre d'introduction, coupé au montage du film sorti en salle, qui présente à notre époque un héritier du Dr Watson récupérant le manuscrit et les objets cultes de Sherlock Holmes, conservés à la banque dans la fameuse cantine en métal.
Ce roman est une fois de plus à réserver aux amateurs du genre, les livres qui s'inspirent d'un film sont souvent moins bons que les livres qui inspirent des films, c'est le cas ici.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite