Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Sherlock Holmes saisi par la débauche
Sherlock Holmes saisi par la débauche Critique de
Sherlock Holmes saisi par la débauche
par Roger Facon
chez Baleine
11 octobre 2007
» voir la fiche bibliographique
par
Eric S.
Ses autres critiques
Pas de quoi s'exciter ! Août 3, 2012

L'érudition de Roger Facon est incontestable, mais l'utilisation de Sherlock Holmes ne semble être ici qu'un artifice commercial. Le roman alterne les chapitres partagés entre deux narrateurs : Henri Pujol (dit Riton), sorte de garde du corps fréquentant le milieu de la prostitution et le vicomte de Fromencourt, aristocrate attiré par l'ésotérisme rosicrucien. Les références sont ici pléthoriques et alourdissent le propos. le roman souffre d'une mauvaise construction du récit. Sherlock Holmes, surnommé "Yes Sir" par Pujol, est de passage à Paris pour une mission secrète que l'on ne découvre que vers la fin. Ce petit regain d'intérêt survient malheureusement tardivement, car la ré-interprétation de l'affaire du "Rituel des Musgrave" aurait pu tenir lieu d'accroche principale. Les références répétées à la mouvance rosicrucienne et aux milieux artistique et littéraire de l'époque sont véritablement assommantes. le parti pris de transformer la plupart des personnages (dont Holmes à contre-emploi, pourquoi pas) en obsédés sexuels n'apporte malheureusement pas grand chose à cette histoire.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite