Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg
Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg Critique de
Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg
par Jacques Fortier
chez Le Verger
30 octobre 2009
» voir la fiche bibliographique
par
Eric S.
Ses autres critiques
Oh mein schönes Schloss ! Août 3, 2012

Voici un pastiche des plus curieux, amenant Holmes et Watson en Alsace, sur les traces d'un mystérieux objet qui serait caché dans le Château du Haut-Kœnigsbourg.
Ce livre plaisant nous fait quitter pour une fois les brouillards humides de Baker Street pour une belle région touristique et ensoleillée. On sent bien l'attachement de l'auteur, journaliste aux Dernières Nouvelles d'Alsace, à sa région, et la description des lieux flirte parfois avec le genre guide touristique, mais le tout est heureusement compensé par une histoire originale qui dépasse largement la simple mise en situation du détective dans un cadre nouveau.
Les scènes initiales introduisant le sujet à travers les siècles jusqu'en 1909 sont d'une efficacité hollywoodienne et l'enquête qui va suivre solidement construite. La plume prêtée une fois de plus au Dr Watson est irréprochable, la parodie est impeccable. La seule faiblesse que l'on peut trouver au roman réside hélas dans le sujet central qui à mon sens relève d'une flagrante contradiction : une arme psychologique susceptible de "terroriser l'ennemi" et d'assurer la "suprématie militaire" mais constamment tenue secrète ! On aurait aimé découvrir un système d'armes un peu plus redoutable à la veille de la première guerre mondiale !

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite