Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Sherlock Holmes : Les Mystères de Londres
Critique video
Sherlock Holmes : Les Mystères de Londres
par
Bénédicte S.
Ses autres critiques
On oublie ça... Novembre 11, 2011

Lorsque mon homme m'avait signalé un autre film avec Sherlock Holmes, étiqueté comme le "Sherlock Holmes 2" j'ai accouru vers lui pour découvrir la fiche dudit film. Une arnaque dans le titre, je m'en serais doutée, le film étant encore loin d'être annoncé. Malgré tout, ne le connaissaint pas, je l'ai donc téléchargé (oui, en Belgique, pas de loi Hadopi).

Dès les premières images visionnées, je me suis dit "mais où suis-je tombée?" En début, nous avons la ville de Londres sous les bombardements de la seconde guerre mondiale. Oui, Watson est un vieux croulant et notre brave docteur dicte une enquête à laquelle il a participé avec Sherlock Holmes.

Dès les minutes suivantes, j'ai ouvert grand mes yeux d'ébahissement : une espèce de Kraken qui, à l'aide de ses monstrueuses tentacules engloutissait un navire ! Tiens, serait-ce un crossover avec "Pirates des Caraïbes" ??

Je ne m'étendrai pas sur le docteur Watson, empâté comme un veau trop gras, encore moins sur l'acteur qui joue le rôle de Holmes (un mauvais Holmes, en plus, pas crédible pour deux sous) et qui m'énervait prodigieusement !

Aurais-je rêvé où Holmes est plus petit que Watson, dans le film ? En effet, ils ont choisi un nain pour jouer le rôle d'un détective de 1,80m ! L'acteur mesure 1,73m seulement. Quand je suis de mauvais poil, je chicane sur les détails.

Holmes n'a aucune considération pour Watson, en plus. Je m'explique. Lorsqu'ils se trouvent sur une falaise, en train d'observer d'en haut l'épave du bateau coulé, Holmes demande à Watson de descendre le long de la falaise, alors que c'est dangereux et que le Holmes canonique n'aime pas faire prendre des risques à Watson (dans "Le ruban moucheté", Holmes avait des scrupules à avoir entraîné Watson dans cette histoire, car elle était dangereuse). Seul leur guide s'occupe de la corde, Holmes s'en moquant totalement et au final, la corde s'use sur la pierre et elle menace de se rompre.

Passons aussi sur l'espèce de T-Rex miniature qui s'attaque à une prostituée... Je n'ai toujours pas compris pourquoi il avait épargné l'homme qui se trouvait là aussi. Même en connaissant la fin, on se doute qu'il était impossible d'arriver à un aussi beau résultat à cette époque.

Lestrade ? Il parle un peu trop du frère de Holmes et on se demande parfois ce qu'il fait non loin d'un endroit où le dino est apparu subitement.

Que vous dire de plus sans trop en dévoiler ? On se doute chez "QUI" Holmes va tomber, mais je m'étais trompée dans le choix du prénom. J'avais pensé à M, mais pas à celui dont vous pensez. La famille est plus grande que celle du canon... Que dire de cet espèce d'Iron Man de méchant ? Totalement absurde ! Son âme damnée ? Même madame Tussaud n'est jamais arrivée à un tel résultat. Impossible, vous dis-je. Sauf en science-fiction...

Non, trop de fantastique ! Même si l'auteur voulait faire un petit clin d'oeil aux mondes perdus, ça ne passe pas. Trop de choses totalement impossible pour l'époque. En me souvenant des premiers essais des aviateurs et en ayant vu la plupart chuter avec leurs appareils, je me demande comment le "vilain pas beau qui en veut à la terre entière" parvient à le faire décoller et voler, vu la masse !

Au fait, Holmes s'appelle en fait "Robert", mais à la fin, il décide de changer son prénom en "Sherlock" pour que le monde le retienne mieux.

Non, un nanar de la pire série B, surtout après l'excellent film de Ritchie, ça fait mal. J'ai perdu mon temps. J'ai tout regardé, mais ce fut pénible.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite