Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Les Archives alsaciennes de Sherlock Holmes
Les Archives alsaciennes de Sherlock Holmes Critique de
Les Archives alsaciennes de Sherlock Holmes
par Christine Muller
chez Le Verger
1 octobre 2011
» voir la fiche bibliographique
par
Jean-Claude Mornard
Ses autres critiques
Un agréable voyage Novembre 2, 2011

Au fil des huit nouvelles qui composent ce recueil,Sherlock Holmes et Watson, nous promènent à travers l'Alsace: paysages idylliques mais, selon toute apparence, un crime derrière chaque façade.
Le lecteur l'aura compris, nous sommes en présence de l'un de ces "pastiches touristiques" comme il en fleurit, de loin en loin, depuis quelques années.
Toutefois, il faut reconnaître à Christine Muller que, si le paysage et les coutumes présentent une grande importance, les descriptions ne prennent jamais le pas sur l'intrigue: les enquêtes qui nous sont présentées, de facture assez classique, ne possèdent certes pas le "sens du grotesque" cher à Sherlock Holmes et à sir Arthur Conan Doyle mais elles n'en sont pas moins fort plaisantes à lire. On sent qu'elles ont été écrites sans prétention et avec un plaisir communicatif. Les personnages sont attachants et bien rendus (si l'on excepte la tentation -toute féminine ?- de "romantiser" Holmes et la manière dont ce dernier s'obstine à donner du "mon tout bon" à Watson... mais peut-être est-ce, à travers cette formule typique d'Hercule Poirot, un hommage à Agatha Christie?)
Il ne s'agit pas ici de "faire dans l'érudition" (même si l'auteure parsème son texte d'allusions au canon) ni de revisiter le mythe.
C'est de la littérature populaire, parfaitement dans la lignée des écrits de Conan Doyle, avec un but simple: offrir au lecteur un moment de détente, un petit voyage d'agrément en compagnie de vieux amis.
En ce qui me concerne, j'ai embarqué. A tel point que, même si je vais très bientôt retrouver Holmes et Watson pour de nouvelles aventures -forcément, vu ma pile de livres holmésiens en attente-, j'ai refermé ce recueil avec une pointe de nostalgie.

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite