Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4645)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4645)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Les premières aventures de Sherlock Holmes, T2 : Les Assassins du Nouveau Monde
Les premières aventures de Sherlock Holmes, T2 : Les Assassins du Nouveau Monde Critique de
Les premières aventures de Sherlock Holmes, T2 : Les Assassins du Nouveau Monde
par Andrew Lane
chez Flammarion
7 septembre 2011
» voir la fiche bibliographique
par
Max B.
Ses autres critiques
Un deuxième opus qui stagne... Novembre 1, 2011

J'avais aimé le premier volume, plus peut-être pour ce qu'il promettait pour le suivant que pour son réel contenu. J'ai lu donc "Les Assassins du Nouveau Monde", et j'en sors très déçu. Le personnage de Holmes (prénommé Sherlock Scott...), qui manque singulièrement de charisme, occupe, contrairement au premier opus, le devant de la scène, trop, au détriment des personnages intéressants que sont Crowes, Virginia ou Matty, tous étrangement peu présents, et qui avaient plus d'épaisseur et présentaient plus d'intérêt dans le premier volume.
Les enseignements de Crowes et de Mycroft ont porté leurs fruits et Sherlock se montre capable de raisonnement, bien que cette évolution semble avoir sauter quelques étapes et avoir été beaucoup plus facile que la première partie le laissait supposer. Mais basta, c'était l'évolution attendue. Par contre les rapports entre les personnages (auxquels il faut ajouter Mycroft et la gouvernante de Holmes Manor) stagnent. Et tout ce qui avait été semé dans "L'ombre de la mort" (les relations Sherlock/Virginia, la mystérieuse gouvernante....) ne s'est pas développé dans cette suite, et on reste donc sur notre faim, de même que nous laisse sur notre faim l'absence d'évolution romanesque de tous ces protagonistes.
Et comme l'intrigue reste un peu légère, de plus truffée d'incohérences quant au comportement des personnages, on reste sur notre faim.
Attendons maintenant le troisième opus....
Entre parenthèses, la sangsue rouge du titre original n'a qu'un intérêt anecdotique.
Au bout du compte, j'ai l'impression d'avoir survolé ce récit sans jamais vraiment y entrer, étouffant de temps à autre un baillement.
On peut même parfois se demander si l'auteur est bien le même.
Avis donc mitigén après avoir longuement hésité avec "avis défavorable"

Prédiction : Virginia will fall in love with Matty, au grand dam de Sherlock !

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite