Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4655)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4655)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » Les mystères du véritable Sherlock Holmes : Meurtres en série
Critique video
Les mystères du véritable Sherlock Holmes : Meurtres en série
par
Manu Baranovsky
Ses autres critiques
Un avant goût de Noël Novembre 19, 2004

Je viens de me procurer le coffret, malgré l'apparente "arnaque" que celui-ci représente : le "packaging" laisse complètement penser qu'on trouvera 5 aventures de SH dans ces boitiers, et à l'approche de Noël, plus d'un s'y trompera... à moins de sortir sa loupe et de le scruter en détail !

Ceci dit, dépassé cette aspect formel, c'est une très bonne surprise que ces aventures du jeune Conan Doyle et du professeur Bell, le médecin qui lui inspira SH par ses méthodes... Le recours à quelques ficelles scénaristiques et les moyens dont la collection semble avoir bénéficié ne doivent pas occulter que les reconstitutions historiques sont soignées, l'ambiance et la mise en contexte réfléchies et bienvenues (pour le premier volume, Doyle est étudiant, assistant de Bell, et il y est notamment question de la place accordée -ou pas !- aux femmes dans les études, de médecine ou autres...). Les acteurs, que je ne connaissait pas spécialement, sont convaincants.
Le plaisir est donc au rendez-vous, ainsi que des clins d'oeil à des références Holmésiennes, voire à des situations rencontrées "plus tard" par Sherlock (La déduction sur son propriétaire à partir d'une montre par exemple...).

Voilà ! J'aime d'autant plus que j'ai dernièrement visionné quelques Basil Rathbone d'importation et que là, il y a beaucoup à redire quant à la transposition non-avertie d'un Holmes aux temps des bracelet-montre, téléphones et autres voitures... Pourquoi pas une tv tant qu'on y était !

Manu

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite