Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Critiques » La Crypte du pendu
La crypte du pendu Critique de
La crypte du pendu
par Ewan Blackshore
chez La Sentinelle
15 janvier 2002
» voir la fiche bibliographique
par
Jean-Jacques Tournaud
Ses autres critiques
Pendez-le haut et court ! Avril 4, 2001

Je viens d'acquérir et de lire « la Crypte du pendu » d'E. Blackshore (Editions du Masque, 2001). Ce bouquin louche vers les nouvelles de J Dickson Carr (au mieux) ou de Jean Ray (au pire) en incorporant une dose d'humour. L'exercice est difficile et l'auteur s'est pris les pieds dans le tapis... Même si on se dit que cette intrigue basée sur un "mystère de chambre close" n'est qu'un prétexte à une parodie, la déception est grande : l'écriture est médiocre (l'auteur use et abuse de termes comme "pisse copie", "écrivaillon", etc) ; les personnages sont mal campés ; l'apparition de Sherlock Holmes en junkie déjanté arrive comme un cheveu dans cette soupe et n'apporte absolument rien ; et (en hommage à Gérard de Villiers, sans doute) il y a même du. sexe (une scène ridicule dans une église!) pour séduire le plus large public possible.

L'idée de la station de métro désaffectée méritait pourtant d'être davantage... creusée ! Bref, cette histoire sans intérêt n'est qu'une pochade mal écrite et malheureusement, on nous annonce une suite : "la momie qui fredonnait" ou un truc du même tonneau... En attendant "le Vampire à roulettes", "La pintade masquée de Tower Bridge" ou "Le Pudding sanglant" ?

Les "Chroniques des brumes" sont, parait-il, satiriques, désopilantes (!)... et furieusement inquiétantes (dixit Mr Le Masque) : je n'ai jamais autant ri depuis "Atala" de Chateaubriand. Brisons là ! Le résultat est pitoyable !

Aux éditions du Masque, ça ? C'est à ce genre de publications qu'on reconnaît le déclin des grandes maisons d'édition... Je me suis fait avoir en lisant le résumé au dos du bouquin ! Ce n'est, malheureusement pas la première fois. Mais rien que pour ça, le dénommé Blackshore mériterait d'être pendu !

---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite