Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Travaux
Articles (90)
Critiques (597)
Fictions (119)

Outils
Bibliographie (3619)
DVDthèque (213)
Encyclopedia (5808)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (5808)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Bibliographie
Canon, Pastiches, Essais, Études, Conan Doyle non SH, BD, Fanzines, Presse... Bibliographie
de Sir Arthur Conan Doyle
Base : 3619 références
Argus : 2184 prix


Recherche
Pastiche :
ISBN 2264065494  
Cliquez pour agrandir
Les chroniques d'Edward Holmes et Gower Watson : Une étude en écarlate
Auteur     Jean d'Aillon
Édition     10/18
Collec.     Grands Détectives
Pages      504 pages
Date         5 février 2015
Acheter  
« Le 21 mai 1420, Isabeau de Bavière, reine de France, signait, au nom de son mari Charles VI, fou et incapable, un traité par lequel le roi reconnaissait Henri V de Lancastre, son gendre, héritier de la couronne de France. Henri V prit le titre de régent du royaume et fit son entrée dans Paris le 1er décembre par le faubourg Saint Denis. Près de lui se trouvaient son frère le duc de Bedford, le pauvre Charles le Fol et Philippe, le nouveau duc de Bourgogne, fils de Jean sans Peur assassiné deux ans auparavant par les partisans du dauphin : les Armagnacs.
Jamais Paris n'avait retenti de plus vives acclamations. Les cris « Noël » et « Vive le régent » dominaient le carillon des cloches. Après avoir traversé la capitale, Henri vint à Notre-Dame, où il remercia Dieu, puis il se rendit au Louvre qu'il avait choisi pour sa résidence. Les Parisiens avaient adopté les Anglais.
Un an plus tard, l'eau d'une fontaine voisine de la porte Saint-Honoré devint rouge. On cria au miracle en disant que la source rendait du sang. Les habitants s'y portèrent en foule et le peuple resta convaincu qu’il s’agissait du signe précurseur de quelque désastre.
Au même moment, Edward Holmes, clerc et demi-frère du baron de Roos tué à la bataille de Baugé, était chassé de l’hôtel parisien de son seigneur. Ne pouvant rentrer en Angleterre, maître Holmes trouva logis chez le bonnetier Bonacieux, sis rue du Coq, où il partagea la chambre de Gower Watson, un archer blessé à la bataille d’Azincourt qui avait gardé comme séquelle une légère claudication.
Maître Bonacieux cherchait à se faire attribuer l’hôtel de Mélusine, belle maison abandonnée située de l’autre côté de la rue Saint-Honoré. L’hôtel avait été confisqué par le parlement de Paris après la sanglante prise de Paris par les Bourguignons, lorsque Périnet Le Clerc leur avait ouvert une porte de la ville. Durant cette sédition, des centaines de Parisiens, partisans du dauphin, avaient été massacrés et le sang avait tant coulé qu’on en avait jusqu’à la cheville du pied... »

Éditions 10/18


Dans la même série :
   


---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite
Politique de confidentialité