Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Les pièces de monnaie britanniques dans le Canon
par
Frank Griese
Les pièces de monnaie britanniques dans le Canon Octobre 29, 2012

Frank Griese, membre SSHF de Bruxelles, explique le système complexe des pièces de monnaie britanniques et leur apparition dans les aventures de Sherlock Holmes.

De nombreuses références à la monnaie britannique du XIXe siècle sont disséminées dans le Canon. Pour un lecteur continental du XXIe siècle, plus habitué aux centimes du système décimal, elles peuvent souvent paraître déconcertantes. Alors retenez tout d'abord que :

1 livre = 20 shillings
et
1 shilling = 12 pence

Ce système, appelé duodécimal, existait déjà du temps des romains et s'est répandu partout en Europe à l'époque carolingienne. Mais en Grande-Bretagne, il se développe surtout à partir du VIIIe siècle lorsque les rois anglo-saxons firent frapper en argent leur unité monétaire de base appelée «  sterling » : à partir d'une livre d'argent, on frappait 240 pièces « sterling ». La livre, d'abord une unité de mesure de poids, est de ce fait devenue, par extension, une unité monétaire basée sur l'argent.

L'avantage du système duodécimal par rapport au système décimal est de simplifier le calcul mental. Le calcul des fractions, tels que les dixièmes, les huitièmes, les sixièmes et, si la guinée (21 shillings) est utilisée, même les septièmes, est ainsi grandement facilité. Par exemple, si une douzaine d'œufs coûte 4 shillings, un œuf vaut 4 pence ; si vous gagnez une guinée pour sept journées de travail, cela vous fait 3 shillings la... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite