Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Interview : Fabrice Bourland (Le fantôme de Baker Street)
par
Max B.
Interview : Fabrice Bourland (Le fantôme de Baker Street) Mars 9, 2010

Fabrice Bourland. Photo © HannahInterview de Fabrice Bourland, écrivain,  à propos de son roman pastiche "Le Fantôme de Baker Street".

SSHF : Comment avez-vous rencontré Sherlock Holmes ?

Fabrice Bourland : Comme beaucoup, à l'adolescence. J'ai lu pour la première fois quelques-unes des nouvelles d'ACD (Arthur Conan Doyle) consacrées au détective lorsque j'étais au collège, en classe de quatrième. C'est aussi à cette époque que j'ai dû voir la version de la Hammer du Chien des Baskerville, avec Peter Cushing. À dire vrai, c'est ce livre et ce film qui m'ont le plus marqué. J'ai encore en tête le souvenir de la couverture du roman en Livre de poche (un message froissé sur un lit de feuilles d'automne). Tout ça m'a procuré suffisamment d'heures de bonheur pour que, dans mon subconscient, les traces mnésiques soient à jamais inaltérables. Jean-Luc Godard disait que, jusqu'à vingt ans, on remplie son panier ; après, le restant de sa vie, on fait sa tambouille avec ce qu'on a ramassé. Le Chien des Baskerville a une place de choix dans ma musette. 

SSHF : Pourquoi vous a-t-il intéressé ?

FB : Le côté enquête menée par un cerveau brillant, bien sûr, mais je dois avouer que ce qui m'a surtout impressionné, c'était le côté terrifiant des descriptions de la lande de Dartmoor,... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite