Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Interview : Jeremy Brett (Daytime Life)
par
Mike Morris
Interview : Jeremy Brett (Daytime Life) Septembre 15, 1988

Mike Morris : Tout d'abord, bonjour à vous.

Jermy Brett : Bonjour, bonjour, bonjour.

MM : Là, je veux vraiment lancer une enquête, Jeremy, parce que j'ai ma théorie sur votre Holmes ; plus que tout autre Sherlock Holmes, votre personnage apparaît bien plus ambigu, lui-même à la limite du mal. Il y a très peu de différence, d’une certaine façon, entre lui et Moriarty, le génie du mal qui traque Holmes. Est-ce que je m’approche de la vérité ?

JB : Sincèrement, j’ai simplement essayé désespérément de l’incarner. J’espère bien qu’il y a un peu de spiritualité dans ma manière de le jouer, autant que cette ambiguïté. C’est-à-dire qu’il est quasiment impossible de représenter le génie quand on est quelqu’un, vous savez, comme moi, simplement. Toutes mes tentatives pour essayer de saisir, de rendre son intelligence, sa vivacité et le fait qu’il n’extériorise rien, cela signifiait qu’il me fallait en quelque sorte me redessiner un visage. Et le seul moyen de rendre ça accessible au public à travers la caméra est en quelque sorte de montrer les faiblesses du personnage, et je crois que sans doute, de cette... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite