Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » L'affaire Robinson : Conan Doyle, coupable ou innocent ?
par
Thierry Saint-Joanis
L'affaire Robinson : Conan Doyle, coupable ou innocent ? Avril 4, 2002

Conan Doyle, le créateur du célèbre détective Sherlock Holmes, est accusé d'avoir dissimulé la véritable paternité de l'un de ses plus célèbres romans, Le Chien des Baskerville publié en 1902. Pis, l'écrivain serait allé jusqu'à empoisonner le coauteur du livre, le journaliste Bertram Fletcher Robinson, officiellement mort de la typhoïde en 1907, à l'âge de 36 ans. Le signataire de cette thèse sulfureuse ? Rodger Garrick-Steele.

Rodger Garrick-Steele accuse Conan Doyle de meurtre, de plagiat et d'adultère. Voilà la bombe qui vient d'ébranler le monde holmésien depuis la rentrée. En effet, Rodger Garrick-Steele affirme avoir récolté, pendant onze années d'enquête, des preuves démontrant que Conan Doyle aurait volé l'histoire du Chien des Baskerville à son ami de l'époque : Fletcher Robinson. Puis, jugeant qu'il devenait trop génant, le père de Sherlock Holmes aurait prémédité son éliminination avec l'aide de la propre femme de Robinson et l'aurait empoisonné... Rodger Garrick-Steele doit publier un livre expliquant en détail toute l'affaire.

Contactée par de nombreux médias, la SSHF a donné sa position sur cette affaire incroyable : connaissant la moralité de Conan Doyle, nous jugeons fortement improbable cette thèse extravagantesque. La co-écriture avec Robinson de la trame du Chien des Baskerville n'est pas un scoop du tout. Conan Doyle lui-même l'avait reconnue dès la... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite