Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » La race du chien des Baskerville
par
Paul Andreu
La race du chien des Baskerville Novembre 6, 2006

Paul Andreu, membre SSHF, liste les races possibles pour le chien des Baskerville.

« Rien que par la taille et la puissance, c'était une bête terrible : ni un pur molosse ni un pur dogue ; sans doute un mélange des deux : décharné, sauvage, aussi fort qu'une petite lionne. Même à présent, dans l'immobilité de la mort, les puissantes mâchoires semblaient exhaler une flamme bleuâtre, et les yeux cruels, petits, profondément enfoncés étaient cerclés de feu. Je posai ma main sur le museau luisant ; quand je la retirai, mes doigts brûlaient et brillaient dans la nuit. »

Telle est la description que le docteur Watson nous fait du chien des Baskerville... Vous conviendrez qu'elle est succincte et qu'elle ne permet pas une visualisation complète de l'animal : ni un pur molosse, ni un pur dogue, c'est, ma fois, assez vague comme évocation, pas question ici de taille, d'aspect du poil ou même de poids approximatif, si ce n'est l'adjectif de décharné. Tout juste est il noté le caractère sauvage de l'aspect de l'animal. Avec tout cela, il parait difficile de dresser un portrait robot du tueur, c'est pourtant ce que nous nous proposons de faire dans cette modeste étude. Pour cela, il nous faut commencer par analyser les indications laissées par Watson, puis, dans un deuxième temps, nous examinerons les candidats les plus crédibles pour le titre.

Molosses et Dogues : Une distinction... indistincte

Pour les non cynophiles, il est difficile de distinguer les différences essentielles entre un dogue et un molosse. Nous nous tournerons donc vers la Fédération Cynophile Internationale (FCI) et sa branche française la... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite