Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Le Masque traduit mal Hercule Poirot
par
Xavier Mauméjean
Le Masque traduit mal Hercule Poirot Mai 1, 2000

Xavier Mauméjean, membre SSHF, montre que Le Masque a aussi massacré Hercule Poirot.

Dans les enquêtes d'Hercule Poirot, se pose, pour tout amateur du détective belge, un problème comparable chez nous, holmésiens, à celui de l'Affaire de la seconde tache, à savoir la retraite du détective au crâne ovoïde. Dans les deux cas, en effet, nous avons différentes explications qui ne concordent pas entre elles. Trois affaires de la seconde tache chez Holmes, et deux départs à la retraite chez Poirot.

Poirot quitte la police avant 1914, nous l'apprendrons dans les enquêtes tardives, et quitte la police et son pays, lors de l'invasion de la Belgique par les Allemands, sans que nous puissions savoir si cette retraite est officielle, ou provoquée. Le doute subsiste. Cela est dit dans sa première enquête écrite par Hastings, son Watson.

Cet élément est important, puisqu'il nous permet d'évaluer l'âge de Poirot, dont la date de naissance nous est inconnue. Si l'on rajoute le fait que l'on pouvait quitter la police belge à l'âge de quarante ans, il est possible de conjecturer, ainsi que l'a fait un sherlockien (et herculéen !) convaincu, Julian Symons.

Or, dans la traduction française, et parmi une quantité d'autres erreurs ou omissions, il n'est fait mention que de la retraite en 1914, et des retraits ultérieurs (ex. Ackroyd), mais jamais de la préretraite de Poirot. Une traduction Masqué, une fois de plus.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite