Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Sherlock Holmes sur le Titanic en pastiches
par
Bernard Oudin
Sherlock Holmes sur le Titanic en pastiches Mars 1, 1997

Ci-dessous, Bernard Oudin, membre SSHF, commente deux pastiches titanico-holmésien.

Cela devait arriver. Les années passant, les archives révélant peu à peu leurs secrets aux infatigables chercheurs holmésiens, nous avons appris, sans en être autrement surpris, que le maître avait été confronté à toutes les grandes affaires de son temps, des crimes de Jack l'éventreur à l'affaire Dreyfus. Restait le fait divers le plus dramatique, le plus fascinant du début du siècle, le naufrage du Titanic. Impossible d'imaginer que Sherlock Holmes ait pu s'en tenir totalement à l'écart, en simple témoin passif. Voila qui ne lui aurait guère ressemblé. Que l'on se rassure. Une nouvelle et un roman, parus coup sur coup, ont comblé cette lacune dans la chronologie holmésienne.

Sherlock Holmes and the Titanic Tragedy: ACase to Remember
par William Seil, Breese Books, Londres, 1996

Commençons par le roman. Son auteur, l'Anglais William Seil, l'a publié en 1996 à Londres sous le titre Sherlock Holmes and the Titanic Tragedy. Le sous-titre A case to remember est à l'évidence un clin d'?il, un rappel du livre de Walter Lord A Night to remember, paru en 1955 et qui reste la Bible de tous ceux qui se passionnent pour la tragique destinée du grand paquebot.

L'action se situe comme il se doit en avril 1912. Mycroft, toujours sur la brèche, tire son frère de sa retraite et de ses abeilles, et Watson de ses clients, pour leur confier une mission de la part du Premier Lord de l'Amirauté (qui se trouve être un jeune politicien plein d'avenir nommé Winston Churchill). Il s'agit de surveiller l'acheminement à bon port,... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite