Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4642)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4642)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Les trois liens titanico-holmésiens
par
Olivier Mendez
Les trois liens titanico-holmésiens Mars 1, 1997

Olivier Mendez, rédacteur en chef de Latitude 41 le journal de l'Association Française du Titanic,  décrit les liens entre le naufrage du Titanic et Pierre Maréchal.

A priori, le fait divers le plus dramatique de l'année 1912, le naufrage du Titanic, le plus grand paquebot du monde, la fierté de l'Angleterre et du monde, le fleuron de la White Star Line, peut paraître totalement étranger aux aventures de Sherlock Holmes, telles qu'elles nous ont été soigneusement rapportées par le Docteur Watson au long des nouvelles et des romans réunis dans le Canon. A y regarder de plus près cependant, il apparaît que trois éléments au moins raccordent directement le naufrage du Titanic au détective de Baker Street. Je propose au lecteur de découvrir ces liens, pouvant sembler ténus, qui unissent le Titanic à Sherlock Holmes, ou à son monde.

Le jeune Indiana Jones

Commençons par la fiction, qui, une nouvelle fois rejoint la réalité. Sous la plume d'un écrivain américain besogneux, Les Martin, le jeune Indiana Jones, né de l'imagination fertile de Georges Lucas et de Steven Spielberg, les wonderboys du cinéma outre-Atlantique, rencontre le 8 avril 1912, en plein coeur d'un Londres victime des attentats irlandais et des manifestations des suffragettes, son idole littéraire, à savoir Sir Arthur Conan Doyle himself. Les Martin décrit ainsi la première impression d'Indy lorsqu'il aperçoit Sir Arthur :

"Conan Doyle était déjà installé. Deux signes particuliers suffisaient à le caractériser : son embonpoint et sa moustache. Il accueillait Indy avec un sourire... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite