Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4557)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4557)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Holmes, un précurseur des polices technique et scientifique
par
Nathalie Dehais
Holmes, un précurseur des polices technique et scientifique Août 1, 1999

Nathalie Dehais, membre SSHF, expose les méthodes criminalistique de Sherlock Holmes.

Le célèbre détective anglais jette dès le début de sa carrière les prémisses de ce que l'on appellera au milieu du 20 ième siècle "police technique" et "police scientifique", parties intégrantes de la Criminalistique.

Terme faisant sa première apparition officiel en France en 1937 à la préfecture de police de Paris, la Criminalistique est une activité postérieure au crime, visant à en rechercher les manifestations tangibles, et regroupant pour l'essentiel des techniques policières et des sciences d'investigation. A ne pas confondre avec la Criminologie, science a priori par rapport au phénomène criminel...

Dans son livre sur "la Criminalistique" (collection ' Que sais-je '), J. Fombonne explique, je cite, que "si Sherlock Holmes savait observer, prélever et faire parler l'indice, il appartient d'une part à l'exceptionnel par la nature de ses enquêtes, mais d'autre part au banal par l'extrème rusticité des moyens techniques qu'il emploie". Il conclut alors que "seul le raisonnement du personnage permet d'établir une vérité dont la portée prospective de l'indice, pourtant fulgurante, n'est que le corollaire"...

Il ne faut pas oublier que la carrière du fameux locataire du 221 B Baker Street se situe approximativement entre 1877, année où il décide de s'installer professionnellement et de percevoir des honoraires en tant que détective privé consultant, conséquence d'une réflexion approfondie suite à l'affaire du "Gloria Scott" (juillet... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite