Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Sherlock l'éventreur rencontre Jack Holmes
par
Jean-Claude Asfour
Sherlock l'éventreur rencontre Jack Holmes Janvier 1, 2005

Jean-Claude Asfour, membre SSHF, recense les divers films et romans mettant en scène les deux mythes que sont Sherlock Holmes etJack l'éventreur.

William Sherlock Scott HOLMES est né le vendredi 6 janvier 1854, si l'on en croit l'un de ses plus sérieux biographes, W.S.BARING-GOULD. Il était donc âgé de trente quatre ans à l'époque où se commirent à Londres l'épouvantables série de crimes connus sous l'appellation de "Whitechapel murders". Il est particulièrement surprenant que l'homme qui reconnaît avoir été mêlé à plus de cinquante meurtres, ne se soit intéressé à un moment ou à un autre à cette spectaculaire et sanglante affaire. S'il est aisé de prouver que durant les quelques six semaines que dura le règne de Jack l'Eventreur, Holmes fut absorbé par deux de ses plus importantes enquêtes, à savoir "Le signe des quatre" et "Le chien des Baskerville", on peut raisonnablement supposer que Watson aurait consacré quelques lignes à l'événement qui défraya la chronique de ce temps. A moins que, comme l'a suggéré malicieusement L. BAILEY dans "The case of the unmentionned case" paru en 1965 dans une revue anglaise, Jack l'Eventreur n'ait été autre que... Eh ! Eh ! Eh ! Quel était votre alibi, Monsieur Holmes, la nuit du 31 août 1888 ?... Et celle du 30 septembre ?...

Devant le mutisme de Watson, et bien sûr celui de Conan Doyle, on ne peut que rester confondu. Aussi certains auteurs se sont plongés dans les chroniques de l'époque et en ont exhumé divers textes prouvant l'intérêt fort vif que le célèbre... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite