Société Sherlock Holmes de France Encyclopédie de l'oeuvre de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Forums

Travaux
Articles (90)
Critiques (581)
Fictions (118)

Outils
Bibliographie (3613)
DVDthèque (211)
Encyclopedia (4643)
Argus (2184)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (4643)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Articles » Arcanum, Arcanorum : Maçons contre Mormons
par
J. Rousse-Lacordaire
Arcanum, Arcanorum : Maçons contre Mormons Janvier 1, 1994

Jérôme Rousse-Lacordaire, membre SSHF, étudie les relations entre Mormons et Francs-maçons dans le Canon.

"Populus me sibilat, et mihi plaudo Ipse domi simul ac nummos contemplar in arca." Watson, achevant ainsi son compte-rendu de Une étude en rouge, a-t-il simplement voulu faire un effet, ou quelqu'étalage d'érudition devant son nouvel ami dont il évalue les connaissances littéraires à zéro ? Ou bien voudrait-il, par cette ultime mention de l'arca, suggérer à son lecteur une interprétation plus profonde, plus secrète de l'affaire, un arcane (1) qui, une fois décrypté, jetterait une nouvelle clarté sur les faits ? La mise en cause de l'Eglise des Saints des Derniers Jours et du successeur immédiat de Joseph Smith, Brigham Young (1801-1877) - revenu depuis peu d'Angleterre quand John Ferrier fit sa connaissance - n'est-elle vraiment due qu'à une polémique, alors courante, contre de supposés agissements criminels des Mormons, ou relève-t-elle de l'histoire discrète, sinon secrète, oû s'affrontent sous divers couverts d'occultes organisations ? Une lecture un tant soit peu attentive, et au second degré, du récit de Watson pourrait bien donner un poids considérable à la deuxième solution.

En effet, lorsqu'en 1847 John Ferrier rencontra l'avant-garde des émigrants mormons en route vers Salt Lake City, et qu'il les interrogea sur leur identité, la simple mention de Nauvoo suffit à lui indiquer avec " évidence " qu'ils étaient disciples du Prophète Joseph Smith. John Ferrier ne pouvait ignorer que, trois ans auparavant, Joseph Smith y fut lynché et son frère Hyrum arrêté. Il... Inscrivez-vous gratuitement pour lire les articles en entier.




---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite