Société Sherlock Holmes de France Bibliographie française de Conan Doyle

L'Association
Qui sommes-nous ?
Statuts
Inscription
Historique
Publications
Réunions
Expositions
Boutique
Dons
Contact

Travaux
Articles (90)
Critiques (597)
Fictions (119)

Outils
Bibliographie (3619)
DVDthèque (213)
Encyclopedia (5917)
Recherche canonique


Et en anglais...
Encyclopedia (5917)
Arthur Conan Doyle
   Biography
   Chronology
   Complete Works
Sherlock Holmes
   Canonical search
   Stories
   Characters
   Sherlockiana
     Definition
     Studies
     Scholars
   Adaptations
     on Paper
     on Screen
     on Stage
     on Radio
   Sherlockian FAQ
Search Encyclopedia



Accueil » Anniversaires
Naissances, morts, événements... Anniversaires
du 31 Juillet
787 événements
dont 64 en Octobre

Retour à la liste


Poul Anderson

Le 31 juillet 2001 est décédé Poul William Anderson, le romancier américain d'origine danoise (né en 1926), écrivain extrêmement prolifique de 1947, date de la publication de sa première nouvelle pendant ses études de physique à l'Université du Minnesota, à sa mort d'un cancer. Spécialisé dans la science-fiction et la Fantasy, reconnu comme un maître de sa discipline aux États-Unis, à égalité avec Isaac Asimov ou Ray Bradbury, il a été peu traduit en France (une petite trentaine d'ouvrages sur plusieurs centaines ; en revanche, beaucoup de ses nouvelles ont été traduites dans la revue Fiction, qui fut pendant longtemps très liée à The Magazine of Fantasy and Science-Fiction d'Anthony Boucher). Surtout en raison de ses opinions politiques, à l'évidence conservatrices (c'est-à-dire, vu de France, réactionnaires), il fut quasiment boycotté dans notre pays à partir de la fin des années 60, car il avait notamment exprimé son soutien à l'intervention américaine au Vietnam…
Dans son œuvre prolifique, la série la plus connue, celle des gardiens du temps (avec notamment le roman La Patrouille du temps en 1955, en réalité un regroupement de six nouvelles) n'est certainement pas la meilleure. En revanche, la série s'étendant sur plusieurs siècles de l'Histoire technique (Technic History), avec comme héros d'abord Nicholas Van Rijn, directeur de la Compagnie solaire des épices et des alcools, puis Dominic Flandry (agent de l'empire terrien) est souvent remarquable, de même que de nombreuses nouvelles dont certaines conjuguant brillamment science-fiction et détection, avec une influence holmésienne évidente, par exemple dans le personnage d'Eric Sherrinford dans The Queen of Air and Darkness en 1971, étant précisé qu'il existe, de façon plus générale, de nombreuses références holmésiennes dans l'ensemble de l'œuvre d'Anderson : ne citons ici que la rencontre, à la limite du pastiche, dans la première nouvelle de La Patrouille du temps, entre Manse Evenard et le détective à Addleton (référence à la Tragédie d'Addleton et les singulières découvertes faites dans un vieux tombeau anglais, l'untold story citée par Watson dans L'Aventure du Pince-nez en or) en juin 1894 (cette nouvelle est parue en français en mars 1956 dans le numéro 28 de Fiction).
Si Poul Anderson doit être mentionné dans notre Ironmongers Daily News, c'est en raison de sa passion pour Sherlock Holmes, qui le conduisit à devenir membre des Baker Street Irregulars en 1960, sous le nom d'investiture The Dreadful Abernetty Business (La Terrible affaire de la famille Abernetty) et à jouer un rôle majeur dans certaines scion societies, en étant notamment l'un des principaux animateurs, avec son épouse Karen Anderson – qui fut elle-même investie BSI en 2000 sous le nom d'investiture Emilia Lucca – des Scowrers and Molly Maguires (la scion society créée par Anthony Boucher en 1944) et du Persian Slipper Club, les deux clubs de San Francisco.
En tant que sherlockian, Poul Anderson a écrit de très nombreux articles dans le domaine de l'holmésologie, la très grande qualité de ces articles lui permettant d'ailleurs de gagner à deux reprises le très prestigieux Morley-Montgomery Memorial Award. Citons ici ses principaux articles, parus dans le Baker Street Journal : Irregular Poetics, BSJ, Christmas Annual 1958, p. 17 et s. (Morley-Montgomery Memorial Award en 1958) ; The Curious Behaviour of the Ritual on the Daytime (article coécrit avec son épouse Karen), BSJ, Christmas Annual 1960, p. 304 et s. ; The Archetypal Holmes, BSJ, vol. 18, n° 3, septembre 1968, p. 139 et s. (Morley-Montgomery Memorial Award en 1968) ; The Archaelogical Holmes (article coécrit avec son épouse Karen), BSJ, vol. 22, n° 1, mars 1972, p. 4 et s. ; An Asteroid Revisited (article coécrit avec son épouse Karen), BSJ, vol. 45, n° 4, décembre 1995, p. 199 et s., et Creeping in Camford, BSJ, vol. 49, n° 2, juin 1999, p. 39 et s.
Anderson, au-delà des multiples références à Sherlock Holmes dans son œuvre romanesque et de ses études holmésiennes, a également écrit trois pastiches, plutôt réussis : The Adventure of the Misplaced Hound en 1953 (coécrit avec Gordon R. Dickson, publié en français, sous le titre L'aventure du chien qui n'était pas à sa place, dans le Nouveau Musée de l'Holmes sous la direction de Jacques Baudou et Paul Gayot) ; The Martian Crown Jewels en 1958 (avec, en vedette, le fameux détective martien Syaloch, pastiches publié en français sous le titre Les Joyaux de la couronne martienne dans le Mémorial Sherlock Holmes de Jacques Baudou et Paul Gayot) ; enfin, The Napoleon of Crime, une nouvelle de 1981 inédite en français à notre connaissance.

Stephen Almaseanu
(extrait de son encyclopédie holmésienne à paraître, ouvrage de référence indispensable à tout holmésien)


Harry Alan Towers

Le 31 juillet 2009 est décédé Harry Alan Towers, le producteur d'origine britannique, qui, souvent sous le pseudonyme de Peter Welbeck, produisit les deux téléfilms holmésiens interprétés par Christopher Lee (Sherlock Holmes) et Patrick Macnee (Dr. Watson), à savoir Sherlock Holmes and the Leading Lady en 1991, et Incident at Victoria Falls en 1992. Cette même année, il avait également produit le téléfilm The Lost World avec John Rhys-Davies dans le rôle du professeur Challenger. En 1954, il produisit pour la radio une série holmésienne très réussie de 16 épisodes, dont seulement 12 furent diffusés sur la BBC Light Programme, réunissant John Gielgud en Sherlock Holmes et Ralph Richardson en docteur Watson. Dans un épisode, c'est Val Gielgud, le propre frère de John, qui jouait fort logiquement le rôle de Mycroft Holmes. Enfin, dans l'adaptation de The Final Problem, c'est Orson Welles qui apparaissait dans le rôle du professeur Moriarty.


J. K. Rowling

Le 31 juillet 1965 est née J.K. Rowling, la romancière anglaise, auteur des aventures du jeune magicien Harry Potter qui, lui aussi, est né un 31 juillet, en 1980. On trouve dans cette oeuvre des références au Canon, et on peut faire des parallèles avec le scénario du film "Young Sherlock Holmes" (1985) de Barry Levinson, écrit par Chris Columbus, qui signa les deux premières adaptations cinématographiques de Harry Potter. « Ce film annonçait, en quelque sorte, ceux de Harry Potter », déclara Chris Columbus à la BBC en 2001. « C'était l'histoire de deux jeunes garçons et d'une jeune fille dans une école anglaise aux prises avec une force surnaturelle. »


Charles Gunn

Cliquez ici pour voir sa fiche complète...


Les anniversaires publiés dans l’IDN et le calendrier de la SSHF sont le fruit de longues recherches de Thierry Saint-Joanis, président de la SSHF. Toute reprise, même partielle, de cette liste, sera considérée et traitée comme un plagiat. Pour toute utilisation de ces données, merci de le contacter.

 


---

© Société Sherlock Holmes de France
Toute reproduction interdite
Politique de confidentialité